Brésil: Rio Quilombo des singes pour résister à être délogés

Print E-mail
Société & Vous - Critique social
Monday, 12 March 2012 11:01

Les maisons closes macaques à Rio de Bahia, une des plus anciennes communautés de descendants d'esclaves au Brésil, se réveilla entouré par la police militaire qui a menacé d'expulser le matin du dimanche 4 Mars, 2012.

La marine brésilienne a un ordre de reprise de possession pour la terre qu'ils habitent 50 familles, comme signalé Global Voices, le 21 Février. Toutefois, lors d'une audience avec le gouvernement fédéral le 27 Février en sorte que l'expulsion serait suspendue pendant cinq mois [pt] jusqu'à ce que l'Institut national de colonisation et de réforme agraire (INCRA) a terminé un rapport d'identification technique et la délimitation.

"Article 68 de la Constitution de 1998 et le décret 4887/2003 de garantir les droits de l'occupation vieille de plusieurs siècles par la communauté», explique le sociologue et président du Conseil pour le développement de la communauté noire à Bahia, Villma Reis, l'une des premières personnes à réagir [pt] publiquement sur ​​Mars 4, après la police assiégée:

Marqué à Hoje, 04.03.2012, et suspendu par le président da da Republica ação (Secrétaire Geral, SEPPIR [Politique Secrétaire donne Igualdade Promoção raciale] et FCP [Fundação Cultural Palmares]), à faire Territoire Quilombo prise do Rio dos Macacos est ncette grand temps Vivendo tensão uma, pois nCe temps ja tem Maïs DE 03 Caminhões de fuzilheiros in da Comunidade, chacune d'environ 80 Riches com um, avez-vous côté militaire temporaire forums da Bahia (qui não Podem entrer) e 01 trateur positionné Portão pas da Vila da Comunidade Naval surface prise il ya 42 ans ha.

Prévu pour aujourd'hui, Mars 4, 2012, et suspendu par l'action du Bureau du Président (Secrétariat général de politiques visant à promouvoir l'égalité raciale, SEPPIR et culturelle Palmares Fondation, FCP), en rendant le territoire de Rio Quilombo dos Macacos est vivre une grande tension maintenant parce qu'il ya plus de trois camions de la mer au sein de la communauté, chacun avec environ 80 hommes. Dehors les soldats de Bahia (non autorisé) et 1 tracteur placé à l'entrée de la Marine Vila, un espace communautaire prises il ya 42 ans.

La population de Salvador Ondina Occuper mouvement a rapidement créé un événement [pt] sur Facebook après avoir reçu des demandes d'aide de deux militants locaux. Puis il ya eu un appel pour une «occupation» la solidarité Quilombo. Ils ont partagé une carte montrant les directions à la communauté, et a gagné plus d'informations toute la journée.

Occupy Quilombo Rio dos Macacos. Directions Map.

Occupation de Rio Quilombo dos Macacos. Plan d'accès.

"Le sentiment de solidarité avec le peuple de Macacos dos quilombos do Rio a joué un rôle dans le retrait de la mer et de prendre leurs camions, leurs soldats et de la région camion Quilombo," a annoncé [pt] blog du réseau de Bahia.

Le blog a également réédité le témoignage de l'un des militants qui ont répondu à l'appel et a passé la journée dans la communauté, avec environ 300 personnes, dont des représentants de plusieurs organisations, des militants du mouvement de la population noire, les étudiants universitaires et les étudiants écoles.

Rebouças Poliana, a décrit les événements suivants:

Plenary in Quilombo Rio dos Macacos. Photo shared by Poliana Rebouças on Facebook.

Plénière à Rio Quilombo dos Macacos. Photo partagée par Poliana Rebouças sur Facebook.

Une com uma começou mobilização Feita par Alguns Visite de solidarité pour peser les groupes d'aliments à Comunidade, ce qui a empêché pelage esteve Marinha de pêche et non-locale des plantes au cours ou la période de desocupação ameaça ci-dessus. Ao chegar laser, ce groupe encontrou tratores, policiais soldats armés, Alem de camburões, MAIS UMA ou indicava ameaça de desocupação. Je relataram que FORAM résidents ameaçados pendant quelques coups du matin et Houve et intimidações, les pressão Grâce psychologique.

Un groupe de Marinha impediu la saisie de tous ou pas de bordel, ou fez com tivesse maioria que les poils d'entrer fermes et tirez depois Comissão uma pour entrer bordel et de ne pas peser et vérifier situação Alimentação deux résidents. Il donne l'après-midi début, situação estava sanglot de contrôle, com feitos foraminifères représentants Contatos faire mécanisme de défense Ministério da que garantiram que não em haverá desocupação 5 mois, des années prazo accordée aux résidents à remanescentes comprovem de Quilombo São região Naquela originaux.

Le mouvement a commencé avec une visite de solidarité de certains groupes à mettre de la nourriture sur la communauté, le poisson comme précédemment empêché et de plantes marines dans la région sous la menace d'une expulsion. À l'arrivée, le groupe s'est réuni avec des tracteurs, des armées de la police militaire et des véhicules de police, indiquant une menace d'expulsion. Les résidents ont signalé qu'ils avaient été menacés au cours de la matinée et a entendu des coups et des intimidations par la pression psychologique.
La marine a empêché l'ensemble du groupe en Quilombo, qui a fait plupart d'entre eux ont dû venir de derrière, et puis créer une commission pour entrer Quilombo et apporter de la nourriture et d'évaluer la situation des habitants. Au début de l'après-midi, la situation était sous contrôle, nous avons contacté des représentants du ministère de la Défense qui a assuré qu'il n'y aurait pas d'expulsion pendant cinq mois, le terme donné aux résidents afin de prouver qu'ils sont les descendants de la maison close originale de cette région.

Le même blog partagé le témoignage d'un officier anonyme navale a déclaré que «la présence des troupes était une coïncidence et une opération de routine."

Le journaliste Daniel Novais, la page Web Câmara em directrice a réaffirmé la sécurité promise par le gouvernement fédéral "qui respecte les droits de la communauté», ajoutant [pt]:

Un Corporação [Marinha do Brasil] ainda não pronunciou et limitou rapporte que d'envoyer un avis de Comunicação Grâce da da Corporação militaire Assessoria, Quando Tiver Autorização pour cela. Nós espérons directrice Câmara em ou governo da Bahia interfira fim de não vigoureusement à répéter ou à épisode Direitos violação de la nature humaine reintegração troupe de Pinheirinho, à São José dos Campos, São Paulo.

La société (Brésil marine) n'a pas encore fait aucune déclaration et a simplement indiqué que d'envoyer un message par l'intermédiaire du bureau des communications de l'armée une fois que vous avez l'autorisation. Nous de la ligne directrice Câmara em espérons que le gouvernement de plus de Bahia afin de s'assurer que ne se reproduise pas l'épisode de violation des droits de l'homme de reprise Pinheirinho à São José dos Campos, São Paulo.

Comme Novais, qui a dit " Rio dos Macacos Quilombo Pinheirinho eu une journée de "[pt] plusieurs autres utilisateurs d'Internet mentionnés [pt] reprise des Pinheirinho qui a eu lieu le 22 Janvier avec une force excessive de la police, comme indiqué Global Voices.

En ce qui concerne la sécurité de la communauté, republié [pt] une note de Sandra Martuscelli (@ PersonalEscrito) sur Twitter reflétant la crainte que beaucoup pensaient:

événements ninguém connus ou puissant qui esse depois coletivo pour desmobilizado, não em Relação segurança ha vai ao que cela se produise Hoje à noite, Amanhã, pendant une semaine ...

personne ne sait ce qui peut arriver après le démantèlement de ce groupe, il n'ya pas de sécurité par rapport à ce qui se passera ce soir, demain, au cours de la semaine ...

Il a fait circuler un pétition pour la conservation de la possession et le titre sur la terre de Quilombo dos Macacos do Rio [pt]. Rappelez-vous les droits des communautés quilombolas consacrés dans la Constitution, tout en rappelant la demande de "la délimitation et de titres de propriété des terres occupées par les descendants de la Quilombo, permettant la continuité de ces communautés, ce qui devrait être considéré comme une preuve supplémentaire d'un symbole dans la lutte contre l'esclavage, dans le passé, et le racisme, dans le présent. "

Tsavkko Raphaël Garcia [pt] a contribué à ce poste.

Écrit par Sara Moreira · Les Traduit par Luis Coig · Voir le post original [pt] · Les Commentaires (0)
Partagez: Meneame · facebook · twitter · reddit · StumbleUpon · délicieux · Instapaper


Font