Cuba: les blogueurs disent qu'il n'y a plus que "Antunez"

Print E-mail
Société & Vous - Critique social
Friday, 22 June 2012 12:03

Blogueurs cubains qui vivent à l'extérieur du pays se concentrent sur ​​l'dissident cubain Jorge Luis Garcia Perez (Antunez) [fr], qui ont déclaré avoir été battu et détenu après avoir témoigné lors d'une audience d'un sous-comité du Sénat des États-Unis États concernant des violations des droits de l'homme des citoyens cubains.

Uncommon Sense [at] ont rapporté que le militant des droits humains " est face à des accusations pour «agression» "

Imputer les accusations de crimes comme une "agression" des opposants politiques est une tactique commune du régime de Castro, qui cherche toujours à légitimer la répression exercée.

Mais dans la plupart des cas, que se passe actuellement avec Antunez, la véritable intention de la dictature est clair.

Dans son témoignage devant le Sénat [en] qui a été menée par téléconférence de Cuba [es], Antunez a semé l'inquiétude parmi les politiciens de La Havane et, évidemment, a décidé que son action ne resterait pas impuni.

En réponse, les sénateurs des États-Unis et d'autres politiciens doivent continuer à faire pression pour la libération immédiate Antunez.

Le 13 Juin, Marc Masferrer, le blogueur Uncommon Sense, comme d'autres membres de la diaspora cubaine [en], a déclaré [en]:

Dissident cubain Jorge Luis Garcia Perez "Antunez" a été publié le mercredi [en], quatre jours après avoir été arrêté en représailles apparente pour son témoignage devant commission du Sénat américain. États-Unis. la semaine dernière [en].

L'auteur a également expliqué:

Deux facteurs ont contribué à la libération de Antunez:

Sa propre réputation en tant que défenseur infatigable de la liberté et les droits de l'homme à Cuba, qui a été forgé par des années de militantisme et la résistance ferme contre la dictature de Castro. Antunez est l'un des plus connus des dissidents cubains par les nombreuses protestations qui ont conduit et le nombre d'arrestations qu'il a subies.

Et la réaction rapide des autres militants et sympathisants de la liberté de Cuba, dirigé par deux sénateurs américains [en], qui appelait à la libération immédiate de Antunez. Ont été fortement exprimé (tous fait) à la télévision et internet pour montrer la dictature que son exercice de la répression brutale et crue ne resterait pas impuni.

Les blogs Notes du trimestre exil cubain [En] a décidé:

Grâce à des actes de solidarité interne et externe [en], Jorge Luis Garcia Perez "Antunez" a été publié ce matin [en] après avoir été détenu au secret depuis Juin 9, 2012. Dans le même temps, la réaction du régime de Castro lors de cet épisode montre plusieurs points importants. Tout d'abord, il a essayé de provoquer une réaction violente de la part "Antunez" donner une raclée à lui et sa femme [dans]. Deuxièmement, quand il a échoué, a affirmé la responsabilité de bombes [en] d'autres activistes non-violents à s'engager. Troisièmement, ils ont essayé de couper toute communication par téléphone mobile isoler tous les militants de l'opposition.

Merci à l'intérêt payé à cette affaire par les sénateurs américains qui protestaient contre la détention d'un témoin qui a témoigné devant son comité, à l'attention de la presse internationale et les blogueurs qui font écho à travers les nouvelles Internet [en] le régime a été contraint de libérer le militant.

Mais les arrestations et le harcèlement des militants continue [en], ainsi que la nécessité de la solidarité internationale.

Les blogueurs sont en acurerdo que l'excitation créée par le Sénat des États-Unis. États-Unis. [en] et le conséquent l'attention [dans] le cas prévu par les médias (même si certains ont réagi babalu croit trop lentement [en]) a contribué à la libération Antunez. Les deux babalu [en] que Capitol Hill Cubains [at] plus tard, a publié une vidéo de sénateurs américains Bob et Menendez Marco Rubio, qui a parlé avec Antunez après sa libération. Dans la vidéo résumant la conversation.

Avec les dissidents et libres, les internautes ont commencé à se concentrer sur un autre aspect de l'affaire: agent de Castro qui était présent à l'audience du Sénat. Les deux babalu que Capitol Hill, les Cubains posté le tweet du sénateur Marco Rubio [en] qui a révélé son identité en montrant son nom et sa photo. Le commentaire [sur] des babalu était:

Mondiale, je présente à Rodney Gonzalez. Rodney Gonzalez, je présente au monde.
Maintenant, nous savons tous qui il est.

Capitol Hill, les Cubains, quant à lui, a commenté [en]:

Le Département d'Etat devrait expulser l'agent de la répression.

Pour mettre l'incident dans son contexte, Capitol Hill, les Cubains publié (en anglais) Antunez témoignage complet , en disant:

Il est fascinant de voir comment le régime de Castro n'a pas de problème en permettant «académique» et des Américains d'artistes cubains pour visiter les universités et les comités d'experts pour discuter des actions pour apaiser les tensions, l'approche et des réformes superficielles.

Permet Même certains Cubains-Américains de faire la leçon sur l'île le «réconciliation sans conditions».

Mais quand un chef de file pro-démocratie face à la puissance de la vérité, sans être le visage effrayé de peur et d'intimidation, ce dernier réagit avec force et la violence.

Uncommon Sense [en] a conclu:

Des milliers de Cubains qui n'ont pas d'impact publique Antunez restent en prison pour leur opposition au régime castriste. Malheureusement, la plupart ne le saurons jamais leurs histoires.

Mais la libération de Antunez est une petite victoire dans la lutte contre la dictature, car il montre que si nous mettons au défi le système quand il agit contre ses adversaires comme il le faisait avec Antunez, la liberté prévaudra.

Écrit par Janine Mendes-Franco · Traduit par Jone Cadelo · Voir le post original [en] · Les Commentaires (0)
Partagez: Meneame · facebook · twitter · reddit · StumbleUpon · délicieux · Instapaper


Font